L’exemplaire de ce livre que tu trouveras en librairie aura la couleur bleue sombre.
Je ne sais pas si tu connais Antoine Dole. Mais il fait parti des auteurs de littérature jeunesse dont j’aime la plume infiniment. Je lis chacun de ses titres avec avidité.
Ce titre-là, je l’attendais avec un peu de trouille.
Parce que littérature adulte, parce que travail avec un autre éditeur alors on sait jamais.
Camille et Jérémy ont la trentaine, vivent ensemble et tentent de se réparer après des enfances difficiles. Mère absente d’un côté, deuil de l’autre. Jérémy ne sait pas exactement se sortir de la douleur et de la souffrance de vivre, Camille porte et répare pour deux.
Et puis il y a cette tâche d’humidité au plafond. Angoissante car elle grandit de jour en jour et on ne peut rien y faire en attendant que le jeu des assurances et experts se mettent en route. Une tâche comme une obsession, comme si elle représentait le gouffre dans lequel le personnage est en train de sombrer. Puis ce jour où Camille dit qu’elle aimerait un enfant.
Camille et Jérémy sont racontés chacun leur tour dans une alternance de chapitres.

Je vais être honnête avec toi, vu le sujet, j’avais peur que ça bascule d’un côté un peu larmoyant que je n’aime pas trop en littérature. Mais évidemment que non puisque c’est Antoine aux commandes.
Tout en décryptant minutieusement les sentiments de ces personnages et en proposant une introspection détaillée de chacun, c’est l’honnêteté des personnages sur ce qu’ils traversent, ce qu’ils ressentent qui fait qu’on reste du côté de la littérature et pas du grand déballage. On sent bien que l’auteur ne cherche pas du tout à faire pleurer son lectorat. Il raconte seulement. La sincérité des propos, la précision des sensations décrites en font un vrai roman sur les sentiments puissants qu’on traverse.
La force de Camille et ses failles, l’engluement de Jérémy et sa résistance malgré tout.

Un roman qui prend frontalement la question de la dépression, de la souffrance liée au passé, d’un mal-être puissant et de comment on fait (ou pas) avec ça.

Hélène.

Six pieds sur terre, Antoine Dole, Robert Laffont, 253 p. , 18€.