Les Graciées, Kiran Millwood Hargrave (Robert Laffont) – Aurélie

Grand roman historique qui nous confronte à la chasse aux sorcières au début du 17e siècle au nord de la Norvège en se basant sur des faits glaçants.

Une tempête soudaine et très violente, une quarantaine d’hommes tués en quelques minutes, une île presqu’entièrement féminine après cela. Il ne fait pas bon être libre et indépendante à une époque où la religion épie chaque petit geste du quotidien et voit d’un mauvais oeil des femmes qui survivent grâce à leur travail et leur courage.

La rencontre de Maren et d’Ursa apporte un peu de chaleur dans cet hiver et cette obscurité qui semblent infinis. Mais le mari de cette dernière est arrivé dans cette petite communauté féminine pour une raison bien précise et jette une ombre lugubre sur le village…

Avec un talent de conteuse hors-pair, Kiran Millwood Hargrave nous embarque au coeur de vies tourmentées qui n’avaient jusque-là que la nature à défier. Mais l’endurance acquise depuis des générations semble bien peu de choses face à la folie des hommes.

Ce roman a paru en août dernier. Il est passé tout près du Femina étranger et je vous conseille fortement de ne pas le laisser passer. Vous le trouverez chez vos libraires dans la traduction de l’anglais (Royaume-Uni) de Sarah Tardy.

Aurélie.

Les Graciées, Kiran Millwood-Hargrave, Robert Laffont, 393 p. , 21€.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :