Aller aux fraises, Eric Plamondon (Quidam) – Aurélie et Fanny

Aller au coeur de la prose d’Eric, me dire « zut, c’est si court, j’aime pas les nouvelles ». Oui mais en fait il est malin Éric, il articule ses trois courts textes en un ensemble qui a du sens, plus que ça même, qui nous permet de toucher à quelques-uns de ses souvenirs les plus importants, ceux qui ont marqué son passage à l’âge adulte.

Entre la figure paternelle et celle toute maternelle, il arrive à coincer une histoire de terroir québécois aussi alcoolisée que délectable.

Tout au long de ma lecture je n’ai entendu que sa voix me lire tout haut ces tranches de vie qui ont donné naissance à un grand écrivain.

A votre tour de côtoyer cet accent à nul autre pareil, ça vaut vraiment le coup : c’est ben bon !

Aurélie.

Un livre dédié au fils. Un livre qui t’emmène en Renault Encore, puis en Météor, pour finir en Honda Civic. Un livre en trois mouvements pour « aller aux fraises », s’occuper des cendres d’un « dude » , et croiser un orignal albinos à Thetford Mines.

Ce sont des souvenirs, de la nostalgie, de l’amour, de l’humour, ce qui donne l’essence d’une existence. Et vogue la vie.

Éric Plamondon y place sa gouaille littéraire, c’est plus que charmant, c’est totalement attachant. Il était une fois la vitesse, les filles, la bière, les « party », les cassettes de Metallica ou d’Iron Maiden. Il était une fois des histoires que l’on transmet, comme celle de Saint-Baba qui te fera rire et pleurer en même temps. Il était une fois à l’orée d’un bois , un p’tit gars qui s’en devenait grand et puis c’est quoi d’ailleurs, « être grand »? Peut être goûter aux premières grandes libertés, l’amour pour toujours, pis le haut de la côte de Kinnear’s Mills, « la 10% ». Comme c’est Éric Plamondon, il était une fois, aussi, ces anecdotes historiques incroyables, ces petites perles qui jalonnent son chemin d’écriture.

Tu sais donc ce qu’il te reste à faire… « Aller aux fraises » coudonc !

Coup au ❤️🍓🤘

Fanny.

Aller aux fraises, Eric Plamondon, Quidam, 76 p. , 12€.

Une réflexion sur « Aller aux fraises, Eric Plamondon (Quidam) – Aurélie et Fanny »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s